Le Zouk .. l'origine de cette  danse.

Le zouk en général (Nostalgie 80's et Nouveau 90's et +) est une évolution directe de la Biguine et de la Cadence entre la fin des années 60 et le tout début des années 80... C'était l'époque des duels musicaux entre 2 orchestres et des paillottes. On trouvait les groupes comme Magma, E+, Perfecta, Puissance 8...La Biguine est un musique influencée par le Jazz de la Nouvelle Orléan.
La Biguine est une danse tonique parfois rapide qui a quelque part pour but de courtiser discrètement le/la partenaire lors de fêtes. Cette danse est une espèce de parade au cours de laquelle les danseurs marchent à une certaine distance et tournent entre eux avec des passages sous les bras et des pas allant d'avant en arrière.

Dans les années 70 le mot "Zouk" désignait une soirée où de nombreuses personnes se retrouvaient pour danser sur diverses musiques (biguine, mazurka, salsa, compas, cadence, etc...). A cette même époque on désignait ce genre de soirée par l'expression "Toufé yinyin" quand le nombre de personnes devenait démesuré. Donc l'expression "toufé yinyin" met l'accent sur la quantité. Par ailleurs des particuliers organisaient aussi des soirées chez eux, dans un lieu plus personnel, moins populaire, et là l'époque on appelait ça des "surprise partie" qui pouvait se terminer en "toufé yinyin".

 

Les temps changent..

Ensuite vient le Zouk (la danse) ... l'évolution de la Biguine que nous connaissons encore aujourd'hui. A l'origine le Zouk s'appelait Kassav'.. éhh oui! Le mot Zouk n'existait pas pour désigner un style musical mais une soireé, alors on lui a attribué le nom du groupe qui l'a lancé. On disati au début des années 80, "nou kay dansé an ti kassav'". Le Zouk à la base correspond à un bal de fête populaire de campagne et sa danse a la particularité de rapprocher les partenaires jusqu'à un "Collé Serré"  où la femme entoure l'homme de ses bras au niveau du coup et l'homme entoure la femme au niveau de la taille. Le tout sur un subtile déhanché des reins et des pas tous les 2 temps (sur les 4 du zouk) afin de tourner, reculer et  avancer. Le zouk ressemble à une espèce de lambada mais moins dynamique et avec moins d'amplitude et une absence de rotation.

 Le Zouk est né dans nos rues antillaises, dans les foyers et dans les cœurs. C'était la musique et la danse du peuple. Mais voila, à cause des mœurs d'antan, il y avait une volonté des parents et du milieu de réduire l'usage créole en le méprisant car cela faisait "ti nègre". Ce phénomène  était plus présent dans la culture Martiniquaise que dans la culture Guadeloupéenne qui se veut plus "roots" et donc conservatrice.

En somme en 1983 le Kassav'.. enfin le zouk... est apparu comme un concept nouveau en sortant cette musique des rues vers la scène. Le groupe Kassav' s'est nettement démarqué avec un style original qui répondait plus au look des jeunes de l'époque. Les paroles se voulaient plus harmonieuses et recherchées. On avait un groupe avec des leaders.

 

Il y a t'il une différence entre danser "Zouk" et "Zouk love"...?

Ohhhh que oui!!!  La différence réside en fait non pas dans le courant musical comme bien des personnes le croient, mais tout simplement dans la cadence rythmique. Plus le tempo est lent et la voix du chanteur sensuelle, plus le zouk est dit "love". Retenez donc que Zouk Love = zouk sensuel (lent) qui se danse lentement. Pour imager la chose on dira que: Le Zouk Love c'est l'expression verticale d'une pensée horizontale.

Comme je l'ai dit, bien des gens associent uniquement le style de danse Zouk Love au courant musical Zouk Nouveau... faux. Il est évident que le Zouk Nouveau à une très grande tendance à la sensualité, mais il existe aussi des titres à caractère Zouk Love dans le Zouk Nostalgie comme le "West Indies" de Patrick Saint Eloi ou le "Pouki tou sa (Carole)" de Tanya Saint Val. Vous saisissez maintenant.

Il y a donc en gros trois façons de danser le Zouk. De manière "Love" sur un tempo lent, chose très courante dans le Zouk Nouveau avec par exemple le titre "Mes Sentiments" de Soumia (BPM 83) .

Ou alors de façon un peu plus rythmée comme dans la majeure partie des morceaux à caractère dynamique du courant Nostalgie des années 80 avec par exemple le "Kochma Sakré" de David et Corinne (BPM 106).

 Et pour aller plus loin, il existe(ait) toujours dans cette période Nostalgie le style de danse "Zouk Béton" ou "Zouk Chiré" qui lui avait un rythme proche de celui de la Techno un peu comme le "Alice ça glisse" de Francky Vincent (BPM 144).

On est donc toujours dans le style musical Zouk, mais en y ajoutant un qualificatif on peut déterminer déjà trois variantes au niveau de la cadence rythmique.

 

Avec un minimum d'observation on se rend vite compte que l'évolution du Zouk est proportionnelle à l'évolution des mœurs et des préjugés. Autant à l'époque de la biguine les danseurs se tenaient à distance sur un rythme soutenu.. autant aujourd'hui les danseurs fusionnent littéralement sur un rythme des plus doux.

Quand le Tabou part à la chasse c'est le sexe qui le remplace..

 

Les mutations du Zouk

Aujourd'hui la musique Zouk subit une forte diversification en se mélangeant aux styles musicaux les plus en vogue comme le Raggamuffin (Ragga) , le compas et le Rythme and Blues (Rn'B). Ce qui a donné naissance au Zouk Rn'B, au Compas-Zouk et au  Ragga-Zouk. C'est le soucis de créativité et d'originalité à travers voyages et rencontres qui a poussé les récents artistes à réaliser ces "greffes musicales". Les styles sont assez voisins voir complémentaires, les associations ne furent donc pas difficiles à réaliser. Résultat, le phénomène d'acculturation musicale diversifie le Zouk en donnant naissance plusieurs variétés. C'est une diversification normale et même logique car la musique est un art vivant, un peu comme une langue, et ne peut s'enrichir que par la créativité ou l'emprunt à un autre art. Le Zouk a donc une très forte capacité d'adaptation.

Mais le danger est présent et nous guette car à force de diluer notre musique nous risquons d'en perdre l'essence... alors restons vigilant et au delà de tous ces mélanges et ces associations musicales sachons distinguer ou est le vrai zouk.

Si je dois décrire la l'influence des autres musiques sur le Zouk dans son évolution je dirai que :

Le Zouk  est un arbre au tronc ferme et à l'écorce durcie par le Zouk Nostalgie ... qui sans répit s'élève et s'épanouit ... sa cime  et ses longues branches  de nouvelles tendances ...  inexorablement s'éloignent de ses racines biguines.

                                                                                                                    DJ Issssalop' XXI siècle

 

RETOUR A DANSER LE ZOUK

RETOUR AU SOMMAIRE PRINCIPAL